Archives mensuelles : mars 2018

Le numérique : une épistémologie de la science

 Compte rendu de la discussion entre Marcello VItali-Rosati et Xavier-Laurent Salvador

Le compte rendu de la conférence de Marcello Vitali-Rosati est accessible ici

 Le dialogue s’est engagé immédiatement entre les deux chercheurs, en particulier sur la question du rôle des Humanités Numériques. XLS (Paris 13) reprend l’opposition « petites mains » / chercheurs soulignée par MVR au début de sa conférence pour amener la réflexion sur les communs des Humanités Numériques. L’enjeu serait finalement que ce champ disparaisse pour devenir une méthodologie à part entière, spécifique, qui induirait une réflexion entre l’outil, l’épistémologie et la théorie. XLS parle alors de « réappropriation » des Humanités Numériques pour revendiquer une association de la forme et du fond. Continuer la lecture de Le numérique : une épistémologie de la science 

Séance 2 EPHN : Marcello Vitali Rosati, Université de Montréal : « Une API pour l’Anthologie grecque: repenser le codex Palatinus à l’époque du numérique ».

 La conférence de Marcello Vitali-Rosati a été particulièrement riche et a occasionné une discussion variée et productive. Un second billet est donc accessible ici pour rendre compte de la passionnante discussion qui a suivi. Vous trouverez donc ici uniquement le compte rendu de la conférence.

La seconde séance du séminaire était consacrée au projet Codex Palatinus de l’équipe de Montréal, dirigée par Marcello Vitali-Rosati. Exemple parfait de ce que le séminaire cherche à montrer, la conférence de MVR a permis de mettre en avant le développement de nouveaux projets de recherche, de nouvelles façons de faire de la recherche grâce aux potentialités du numérique. La séance a donc largement dépassé la question du projet – absolument passionnant- sur le Codex Palatinus, pour interroger les enjeux épistémologiques des Humanités Numériques. Continuer la lecture de Séance 2 EPHN : Marcello Vitali Rosati, Université de Montréal : « Une API pour l’Anthologie grecque: repenser le codex Palatinus à l’époque du numérique ». 

Compte rendu de la séance introductive du séminaire EPHN

Invités : Jérôme Valluy et Alexandre Gefen

Avec un peu de retard, voici le compte rendu de la séance introductive du séminaire EPHN. Pour rappel, l’objectif de ce séminaire est de s’appuyer sur des pratiques pour en déduire des réflexions épistémologiques sur les Humanités Numériques, entendues au sens large. Je ne reviens pas sur la difficulté de nommer ce champ (et de le déterminer) : des échanges sur ce point viennent fréquemment nourrir les listes DH, sans parler de la production scientifique sur le sujet. C’est donc un champ encore jeune, mais en voie de structuration, avec des éléments saillants et des usages très divers qui occasionnent des approches contrastées ou qui s’appuient sur des conceptions parfois contradictoires. Sa relative nouveauté (comparativement aux disciplines traditionnelles) est un gage de dialogue et de créativité mais cela implique également un foisonnement de réflexions voire d’écoles au sein desquelles il est parfois difficile de se repérer.

C’est pour cette raison que nous avons souhaité cette année débuter cette séance par une approche historique des humanités numériques francophones. L’an dernier, nous débutions le séminaire par une réflexion sur la posture du chercheur à l’aune des HN avec une intervention de Sean Takacs et cette année, nous mettons l’accent sur les théories. Pour cela, il a semblé assez évident d’inviter Jérôme Valluy, puisqu’il tient un carnet à jour des articles sur les HN en France, qu’il commente avec un ensemble de définitions qui donnent une vision assez précise des conceptions et évolutions en France du concept. « Corpus bibliographique sur les humanités numériques francophones ». Continuer la lecture de Compte rendu de la séance introductive du séminaire EPHN